VOTE | 17 fans

#104 : What to Expect When You're Expecting

Dorothy, la mère de Lucy et Léo, leur apprend qu'elle va se remarier, Lucy prend très mal le fait qu'elle le fasse le jour du décès de son père.
Après avoir fait chanter Prince Tyreese, Lucy découvre où est gardée la tête de la star du rap Aundré G. Elle envoie Don Konkey prendre quelques photos et alors que Brent lui déconseille d'annoncer la mort du rappeur, Lucy Spiller fait de ces photos la première page de DirtNow.
Léo a une relation sentimentale mais ne veut et ne peut pas avouer de qui il sagit, de ce fait Lucy le fait suivre pas Don et découvre qu'il a une laison avec Jack Dawson, la star de cinéma.
De son côté, Kira accouche de 4 chatons, qu'elle laisse à Don avant de rejoindre l'au delà.

Diffusion sur FX : 23/01/2007
Diffusion sur Jimmy : 26/11/2007

Diffusion sur France 4 : 29/03/2009

Titre VO
L'esprit de famille

Titre VF
What to Expect When You're Expecting

Première diffusion
23.01.2007

Première diffusion en France
26.11.2007

Vidéos

1x04 - Extrait 1

1x04 - Extrait 1

  

Plus de détails

Don ne va décidement pas mieux. Il ne cesse de rêver de Kira. De son côté, Lucy déjeune avec sa mère, Dorothy, qui en profite pour présenter à sa fille son nouvel ami et prochain mari, Paul. De prime abord la nouvelle n'enchante pas Lucy, mais celle-ci sort de ses gonds lorsqu'elle découvre que la date du mariage correspond au jour de la mort de son père. Lucy ne s'est jamais rémise du suicide de son père.

Holt débute le tournage de son film aujourd'hui, tandis que sa copine, Julia, déprime toujours autant depuis le décès de sa meilleure amie. Elle passe les trois quart de son temps sous l'emprise de divers drogues. Le moral au plus bas, la jeune actrice commence même à se mutiler à coup de brulures de cigarette.

Depuis son précédent échec, Willa McPherson est mise de côté. La jeune femme tente alors de rattraper ses erreurs du mieux qu'elle peut. A la demande de Lucy, elle se rend à une convention de chirurgie gastrique afin de récolter des infos sur Venus Smith. Son enquête l'amène à suivre un des spécialistes dans sa chambre. Le chirurgien comprend le petit jeu de la journaliste...


Malgré ses réticences, Lucy décide de faire de la disparition d'Aundre G sa prochaine une. Son équipe est chargée de vérifier les informations obtenues à ce sujet. Il n'y a plus une minute à perdre !

Avec l'aide d'une de ses journalistes, Lucy découvre que Tweety McDaniel, l'homme responsable de la mort d'Aundre, collectionne les bouteilles de vin. Dès lors elle met la main sur l'endroit où il les entrepose et y envoie Don à la recherche de la tête du chanteur. En fouillant les moindres recoins du lieu, Don tombe enfin sur les restes d'Aundre G !


Lucy est satisfaite des clichés d'Aundre que lui a amené Don. Sans plus tarder elle décide de mettre Don sur une nouvelle affaire, elle l'envoie traquer son petit frère. Lucy est bien décidée à découvrir qui est le nouvel élu de son frangin. Surprise pour la jeune femme ! Il s'agit du célèbre acteur Jack Dawson.

C'est avec réserve que Lucy assiste finalement au re-mariage de sa mère, où elle donne un discours plutôt douteux.

Lucy est dans son lit avec son vibreur, elle est interrompue par le téléphone.

 

Dorothy (au téléphone) : Lucy, c'est ta mère. On ne devait pas se voir à 17h? J'ai noté cette heure-là. On a une réservation. Tu ferais mieux d'être en route.

 

Plus tard.

 

Lucy : Salut maman. Désolée, je suis en retard. C'était l'horreur sur Sunset.

Dorothy : Chérie, voici Paul Westin.

Lucy : Bonjour.

Dorothy : On s'est rencontrés à l'église, il y a quelques mois.

Lucy : À l'église ? Quoi ? Quelqu'un est mort ?

Dorothy : Paul, voici ma fille, Lucy.

Paul Westin : Ravi de vous rencontrer.

Lucy : Enchantée.

Dorothy : J'ai rejoint l'église All Saints à Beverly Hills. J'adore la musique.

Lucy : Et vous ?

Westin : Ah, votre mère.

Dorothy : Paul est dans l'immobilier.

Westin : Les parcs de stationnement, en fait.

Dorothy : Lucy, Paul et moi partons en croisière la semaine prochaine dans les Îles Britanniques.

Lucy : Sympa.

Dorothy : Nous avons pensé qu'un voyage pareil signifierait bien plus si nous fêtions quelque chose.

Lucy : Et vous fêtez quoi ?

Dorothy : Nous allons nous marier, Lucy. Après demain, ici, à l'hôtel. Je veux que ton frère et toi me conduisiez à l'autel. Il va te falloir une nouvelle robe.

Lucy : Leo est au courant ?

Dorothy : Oui. Il s'occupe des fleurs.

Lucy : S'il vous plaît ? Puis-je avoir un Tanqueray tonic ? 50 billets s'il arrive avant que je me retourne. Vous êtes un homme courageux.

Dorothy : Tu viens de rencontrer Paul, chérie. Tu dois vraiment te l'aliéner aussi vite ?

 

De retour au bureau.

 

Kenny : La version modifiée est sur ton bureau. Michelle veut te voir pour la couverture. Et tu as une réunion à 9h. Oh, voici ton café.

Lucy : Ce n'est pas du cuir espagnol. C'est du brut. Tu fais tourner Photoshop jusqu'à ce que ça marche. Oh, et annule mon rendez-vous avec Felicia mardi. Ma mère se marie.

Kenny : Maman a un nom ?

Lucy : Ma foi... J'aime bien Face-de-Rat, mais pourquoi ne pas s'en tenir à Dorothy ?

Kenny : OK, 20 février. Mariage de Dorothy.

Lucy : Ça ne peut pas être ce jour-là.

Kenny : Eh bien, hier, c'était le 18, demain, c'est le 19, donc... Un problème ?

Lucy : Où est mon café ? (au téléphone) : Leo, je jure devant Dieu que je vais la tuer. Rappelle-moi. 

 

Chez Julia et Holt.

 

Julia : Ta voiture est là.

Holt : Tu y crois, à cette histoire de voiture ? Je peux conduire tout seul au studio.

Julia : C'est comme ça qu'ils te contrôlent. Surtout le premier jour. Ils font ça avec toutes les stars.

Holt : Ça va aller ?

Julia : Je ne suis pas invalide.

Holt : Je n'ai pas dit ça... Écoute, je t'aime, OK ?

Julia : Hé, Holt ? Je t'aime aussi. Défonce-toi, OK ?

Holt : Je t'appelle.

 

A la rédaction de DirtNow

 

Lucy : OK tout le monde, changement de plans. On abandonne nos trois idées de couverture.

Adam : Pourquoi ? On y est presque pour les animaux des héros.

Lucy : Tu viens de répondre à ta propre question. Et aussi à cause de ça. Terry ?

Terry : Ma source chez People m'informe qu'ils sortent cette photo en couverture avec en gros titre : «Laissez-les vivre en paix.» C'est censé être Aundre G vivant reclus aux Îles Vierges.

Une employée : Juste au moment de la sortie de son nouveau CD. Quelle coïncidence.

Lucy : Oui, c'est des conneries. La veuve G et le manager d'Aundre se font un sacré paquet avec son nouveau CD. Mes sources disent que Aundre G a été tué. Un conflit avec son manager, Tweety McDaniel. Elliot ?

Elliot : Je farfouillerais dans tous les business de Sainte Croix. S'il y est, quelqu'un l'aura forcément vu.

Lucy : Parfait. Adam, enquête sur les relations de sa copine avec Tweety.

Adam : OK, je parlerai aux flics. Normalement, ils ne laissent pas ouverts les dossiers de personnes disparues "recluses."

Terry : Je connais quelqu'un chez Repudiator Records. Laisse-moi dénicher des infos sur les relations entre Tweety et Aundre.

Lucy : OK, je veux la vérité, les gars. Au moins autant que j'ai envie de faire souffrir People Magazine. On a 12 heures.

 

Willa : Oh, Lucy... Écoute, je suis vraiment vraiment désolée pour la semaine dernière. Si je peux réparer...

Lucy : Il y peu de chances.

Willa : Bien, je peux enquêter sur le shooting de son dernier concert si c'est--

Lucy : Willa, voilà l'interview d'une strip-teaseuse qui a passé une soirée avec Prince Tyreese.

Willa : Prince Tyreese, le joueur de basket ?

Lucy : Non, Prince Tyreese l'héritier du trône d'Irelande. Rédige-moi ça, 800 mots. Je le veux dans 1 h.

 

Don fait la cuisine pour Kira.

 

Don : Mon père avait pour habitude d'appeler ça "One-Eyed Jacks". Il en faisait le dimanche. Oh, il te faut une fourchette.

Kira : Merci chéri.

Don : Un peu de sel. Je dois y aller. Au cas où, tu sais... Tu sais comment me joindre. Oui, c'est un bon bouquin. Philip K. Dick. C'est le meilleur. Il va te plaire. À plus tard ?

 

Lucy a rendez-vous avec prince Tyreese.

 

Lucy : Vas-y. Tu m'as menti. Mon informateur chez Peopledit qu'ils font une couverture sur Aundre G vivant et en bonne santé buvant du rhum dans une noix de coco au sud des Caraïbes.

Tyreese : C'est des conneries.

Lucy : Prouve-le.

Tyreese : Pourquoi je devrais ? Je ne sais pas ce que veulent dire ces conneries mais pour moi, c'est terminé.

Lucy : J'ai quelque chose pour toi.

Tyreese : De la merde. Tu m'avais dit que tu m'avais donné tous les négatifs.

Lucy : C'est vrai. C'est autre chose. Une petite interview de ton amie Stormy. Elle est prolixe, pour une streap-teaseuse.

Tyreese : Le chantage est un crime.

Lucy : Tu penses vraiment que Tweety devrait continuer de se balader en Ferrari à 1 million pendant que la tête d'Aundre G est sous vide dans un bocal ?

Tyreese : Je t'ai déjà dit ce que je savais. Tu disais que ça suffisait.

Lucy : Mais maintenant, avec l'article de People, je ne peux plus te croire. Il me faut des faits.

Tyreese : J'ai une famille.

Lucy : Comme Aundre G. Où est la tête ?

Tyreese : Tweety a dit que c'était un objet de collection.

Lucy : La tête d'Aundre ?

Tyreese : Oui. C'est tout ce que je sais.

 

De retour au bureau.

 

Terry : Tweety McDaniel, Repudiator Records.

Lucy : Il collectionne quoi ?

Terry : Collectionne ?

Lucy : Il a de l'argent, il doit s'intéresser à quelque chose. Voitures, putes, timbres ? Ferrari.

Terry : Il vient d'acheter deux chevaux de course... Et du vin.

Lucy : Du vin.

Terry : Il a plus de 1 000 bouteilles.

Lucy : Super. Trouve où il les garde.

 

Lucy rejoint Leo dans un bar.

 

Lucy (au téléphone): Je dois te voir aujourd'hui. C'est urgent. Rappelle-moi. Salut.

Leo : Hé.

Lucy : Elle nous prévient trois jours avantqu'elle va épouser je ne sais qui, le jour de l'anniversaire de la mort de papa, en plus. Tu trouves pas ça dingue ?

Leo : Pour être honnête, je ne sais même pas si elle s'en souvient.

Lucy : Elle se souvient quand on m'arrête pour conduite en état d'ivresse.

Leo : Pour sa défense, Lucy, c'était le jour de Noël. Papa est mort il y a 25 ans. Il y a eu beaucoup de Valium depuis. C'est juste un jour.

Lucy : Non, ce ne sera jamais "juste un jour" pour moi.

Leo : T'es pas obligée de venir.

Lucy : Elle me le reprochera.

Leo : Dieu la soutienne.

Lucy : Très bien, alors pourquoi tu chuchotais ce matin ? Tu vois quelqu'un ?

Leo : Pas vraiment.

Lucy : Allez. Un homme ou une femme ? Qu'est-ce que je raconte ? T'es pas bi. Ça fait des années que t'as pas été avec une nana.

Leo : Six mois.

Lucy : Peu importe. Allez, tu peux rien me cacher. Alors ? Les détails ? Qui ? Quoi ? Où ?

Leo : Il ne se passe rien.

Lucy : Tu mens. C'est évident.

Leo : Je me demande ce que vaut leur thon.

Lucy : J'arrive pas à croire que tu ne vas rien me dire. Tu me dis toujours tout.

Leo : Je peux pas, cette fois.

Lucy : Tu peux pas ? Ou tu veux pas ?

Leo : Je peux pas. Et je veux pas. Commandons.

 

Au bureau.

 

Connie : Alors, comment ça se passe ?

Kenny : Eh bien, j'ai une écriture de merde et j'avais qu'une demie heure d'avance ce matin, et c'est encore trop tard. D'un autre côté, son café était dégueulasse, ça me console.

Connie : Tout ira bien... tant que tu fais pas la même erreur que le dernier mec.

Kenny : Et c'était ?

Connie : Se marier.

Kenny : Comment ça ?

Connie : Quand il s'est fiancé, la préparation du mariage a empiété sur son boulot. Elle l'a viré après l'avoir entendu avec son traiteur.

Kenny : Merde.

Connie : Tu vas te marier ?

J'ai pas le choix. À cause... du bébé.

 

Lucy : Don, te voilà.

Don : Salut, Lucy.

Lucy : On avait rendez-vous à 15h. Je te cherchais.

Don : Il... il fallait que je pisse.

Lucy : Il est 15h50.

Don : Désolé.

Lucy : C'est important. Il faut que tu fasses une photo aujourd'hui, pour la couv'. Tu vas pas te laver les mains ? Tu vas bien ?

Don : Ouais, très bien.

Lucy : Bien, parce que c'est délicat. Aundre G, le chanteur, il a été assassiné. Il faut que tu ailles au vignoble Cabrillo à Sun Valley et que tu jettes un coup d'œil à la collection de Tweety McDaniel. Tu cherches la tête d’Aundre G. Le directeur pense que t'es photographe d'un magazine pour amateurs de vin. Don, elle est propre. - Ta main.

Don : Ouais.

Lucy : Voilà.

Don : Merci, Lucy.

Lucy : OK, chéri.

 

Don est arrivé au vignoble de Sun Valley.

 

Le directeur : On peut penser que Tweety McDaniel n'a rien à foutre du vin, mais regardez ça. C'est lui qui a installé tout ça. - On sonne. Je reviens dans une seconde.

Don : D'accord.

 

Resté seul, Don parle seul tout en cherchant. Il va trouver la tête d’Aundré G. cachée dans une bouteille de formol. Elle s’anime pour lui.

 

Don : Putain.

 

Pendant ce temps, au bureau.

 

Lucy : Une star du basket avec une prostituée, c'est pas un scoop. Qu'il veuille qu'elle le prenne par derrière avec un gode, voilà l'info. Willa, je commence vraiment à me poser des questions sur ton engagement.

Willa : Mon engagement ? J'ai goûté la drogue que vendait cette Garbo pour qu'elle me croie. J'ai même pas pris d'aspirine. J'ai été malade tout la nuit.

Lucy : Qui t'a demandé de goûter ?

Willa : Je voulais que tu saches que j'avais assez de couilles pour faire ce boulot.

Lucy : T'avais pas besoin de couilles. T'avais besoin de ta tête. Ne confonds pas. Willa... Il y a un Congrès de chirurgie sur le traitement des obèses qui finit ce soir. Trouve un certain Dr Kozar et parle-lui de Venus Smith.

Willa : Venus Smith s'est fait poser un anneau gastrique ? Je croyais qu'elle ne jurait que par les régimes et le sport.

Lucy : Confirme l'info. Il se peut que je m'en serve la semaine prochaine.

Willa : Merci, Lucy.

 

Aundre G. : Hé !

Don : Qui a dit ça ?

Aundre G. : Par ici.

Don : Aundre G ?

Aundre G. : C'est pas Marie-Antoinette, en tout cas.

Don : Je dois prendre quelques photos de toi.

Aundre G. : Fais-toi plaisir.

Don : Merci.

Aundre G. : Mon profil droit est meilleur.

Don : D'accord.

Aundre G. : Comment j'ai l'air ?

Don : Pas trop mal... Tu sais, vu... que t'as pas de corps. Je crois que c'est bon. Merci.

Aundre G. : Hé, où tu vas ?

Don : Il faut que j'apporte ces photos à Lucy. Elle compte dessus.

Aundre G. : Mais tu viens d'arriver. Allez, mec. Tu veux pas m'entendre chanter ?

Don : Désolé. Excusez-moi !

 

Dorothy est dans le bureau de sa fille.

 

Dorothy : Badgley Mischka. Qu'est-ce que t'en penses ?

Lucy : J'en pense que je suis en plein boulot.

Dorothy : Bien, voilà à quoi je pense. Je vais porter du Ralph Lauren, et le bleu te va très bien.

Lucy : Maman.

Dorothy : Je sais, tu veux la choisir toi-même, mais j'étais à Beverly Hills...

Lucy : Maman, tu te remaries le jour de l'anniversaire de la mort de Papa.

Dorothy : Oui.

Lucy : Tu trouves pas ça bizarre ?

Dorothy : Pas vraiment. Ton père a fait ce qu'il voulait ce jour-là. Je fais pareil aujourd'hui.

Lucy : On dirait que tu veux te venger. Comment tu peux lui en vouloir ?

Dorothy : C'était agressif. Il l'a fait à la maison. Pas de mot, pas d'explication. Pourquoi je devrais respecter ce jour ?

Lucy : Parce que ce jour veut dire beaucoup pour moi.

Dorothy : Lucy, je t'ai emmenée voir ce docteur. On en a parlé et parlé. On a lu des livres. Qu'est-ce que je pouvais faire de plus ?

Lucy : T'aurais pu essayer d'agir comme une mère, pour une fois. Je suis désolée. J'ai beaucoup de travail.

Dorothy : Ça fait 25 ans que cette journée est à lui. Je veux la récupérer.

 

En rentrant dans son bureau, Brent Barrow trouve son fauteuil occupé.

 

Brent : Mais qui ?

Mc Daniel : Joli bureau.

Brent : M. McDaniel... Excusez-moi, nous avons rendez-vous ?

Mc Daniel : J'ai entendu des conneries sur votre magazine qui... ne me plaisent pas.

Brent : Désolé d'entendre ça.

Mc Daniel : Vous voyez, mes employés m'ont dit que vos employés posaient des questions.

Brent : À quel propos ?

Mc Daniel : À propos d'Aundre G. Ceux qui me connaissent savent que j'ai lâché des centaines de milliers pour retrouver Aundre. Il était comme un frère pour moi.

Brent : Eh bien... évidemment qu'on s'est un peu intéressés à Aundre G. Avec sa disparition, son nouvel album, mais je peux vous assurer, M. McDaniel...

Mc Daniel : Tweety.

Brent : Tweety, que maintenant que nous savons qu'il est quelque part sur une île, nous ne publierons rien sur lui.

Mc Daniel : Heureux d'entendre ça. Parce que certaines questions étaient, disons... insultantes. Comme si votre magazine cherchait à me manquer de respect.

Brent : On ne manque jamais de respect à personne, Tweety. Cela ne... Cela ne nous ressemble pas. On cherche la vérité. C'est tout.

Mc Daniel : Les gens me jugent trop vite. Ils ne laissent même pas leurs enfants dormir chez moi parce qu'ils pensent que je suis un fils de pute du ghetto. Mais je peux vous assurer... que mes gamins n'ont besoin de personne. Brent... C'est bien votre nom ?

Brent : Oui.

Mc Daniel : Personne ne m'a jamais rien donné. À part Dieu.

Brent : Ouais.

Mc Daniel : Et je ne laisserai personne m'enlever ça. Asthma est un assassin, Brent. Vous devriez éviter la fumée.

Brent : Ouais.

 

Lucy regarde les photos de la tête d’Aundré G. prises par Don.

 

Lucy : Mon Dieu, elles sont horribles. J'adore. Ça va faire une super couv'.

Don : Ah ouais ? C'est un type bien.

Lucy : Qui ?

Don : Aundre. Aundre G.

Lucy : J'aime pas la façon dont tu dis ça.

Don : Désolé, Lucy.

Lucy : Don, il faut que tu prennes tes médicaments. Je sais que tu les aimes pas, mais tu te souviens de l'hôpital ?

Don : Je n'en ai pas besoin, ça va.

Lucy : La dernière fois que tu as disparu tu dormais à côté de l'autoroute. Ce type t'avait fait mal. Don, tu dois prendre soin de toi.

Don : OK.

Lucy : J'ai un autre job pour toi.

 

Don prend des photos de Leo tout au long de la journée.

 

Julia est allée chez Garbo.

 

Julia : Mon Dieu... Qu'est-ce que c'est ?

Garbo : De la drogue. Tu es appétissante.

Julia : Oh, mon Dieu. Je vais vomir.

Garbo : T'inquiète pas. Ça fait ça à tout le monde la première fois.

 

Chez DirtNow.

 

Lucy : Ok, écoutez-moi tout le monde. On va faire une couv' sur le meurtre d'Aundre G. Regardez ça.

Adam : Qu'est-ce que tu as ? Tu ne peux pas mettre ça en couv', Lucy.

Lucy : On va l'emballer avec un avertissement, et mettre la tête à l'intérieur.

Connie : C'est génial.

Lucy : OK, pas un mot à Barrow, il a piqué une crise la dernière fois. Cette fois on a des photos. On préviendra la police à l'impression. Au travail. Le mur est bouclé.

 

Holt est seul. Julia entre.

 

Julia : Salut.

Holt : T'étais où ?

Julia : Comment ça ?

Holt : Ça fait trois heures que je suis rentré.

Julia :J'étais sortie.

Holt : Avec qui ?

Julia : Garbo. C'est quoi cet interrogatoire ?

Holt : Je pensais qu'on dînerait ensemble pour fêter mon premier jour.

Julia : Je suis censée t'attendre toute la journée ?

Holt : Non, je pensais que c'était prévu.

Julia : On était à court d'herbe, bon sang.

Holt : T'as déjà mangé ?

Julia : Non. C'était comment ?

Holt : Ça va. J'ai un peu mal à l'estomac. Hé, tu veux un sandwich au fromage grillé ?

Julia : OK.

 

Lucy montre les photos de Don à Leo.

 

Leo : J'arrive pas à croire que tu m'as fait ça.

Lucy : J'arrive pas à croire que tu te tapes Jack Dawson. Monsieur famille républicaine, films d'action macho, et homo, Jack Dawson.

Leo : Si je voulais que tu le saches, je te l'aurais dit. Bon sang, Lucy.

Lucy : Bon, c'est pas comme si j'allais les publier. Tu sais que je ne le ferais pas, non ?

Leo : Tu as fait suivre ton propre frère par ton paparazzi, alors ne fais pas l'indignée.

Lucy : Oh, mon Dieu. C'est pas sérieux, n'est-ce pas ?

Leo : Si. Je l'aime et lui aussi. C'est si dur à croire ? 2 personnes peuvent se rencontrer et tomber amoureuses.

Lucy : Oh, Léo... c'est une star de cinéma. J'ai suivi ce genre d'histoire mille fois.

Leo : Je ne suis pas un scoop. Je suis ta foutue famille. Tu ne peux donc te réjouir pour personne ? Je rencontre quelqu'un de super et on dirait que ce n'est qu'un ragot pour toi. Maman rencontre quelqu'un dont elle peut tomber amoureuse après 25 ans et tu craches là-dessus aussi.

Lucy : OK, Léo...

Leo : Non, ne me fais pas le coup de la grande sœur, OK ? Mon Dieu. J'ai honte pour nous deux.

 

Don rentre chez lui.

 

Don : Kira ? Chérie ? Ça y est ? Ne t'inquiète pas. Tout ira bien, OK ? Je ne vais nulle part.

Kira : OK.

Don : Je vais surélever ta tête, OK ? C'est mieux qu'elle ne soit pas par terre, chérie. Et voilà.

Kira : J'ai mal. J'ai mal !

Don : Chut.

Kira : Oh, ça fait mal !

Don : Ça va. On y va. Ne pleure pas chérie. Ça va aller.

 

Don se prépare à aider Kira à accoucher. Lucy, seule chez elle, sort des affaires appartenant à son père, d’un carton. Elle relit le certificat de décès, des photos de famille, puis un mot laissé par son père.

 

« Certificat de décès, Steven J. Spiller. »

 

« Très chère Lucy, j'avais un rêve, qui n'en était pas un du tout... J'ai fait ça pour toi. Un jour tu comprendras. Papa. »

 

Willa interroge le Docteur Kozar

 

Willa : Donc... vous êtes devenu chirurgien bariatrique.

Dr Kozar : Oui, j'ai trouvé ma niche et je n'ai jamais regretté. Je voulais aider les gens. Vous croyez pouvoir en faire quelque chose ?

Willa : Oh oui... super ! Ça va rendre ma thèse bien plus intéressante. Merci.

Dr Kozar : Jolies chaussures ! Ce sont des Kate Spade ?

Willa : Oui...

Dr Kozar : Vous savez.... J'ai une vidéo de moi en train d'opérer. Elle est dans ma chambre.

Willa : Oui, ça pourrait servir... J'ai quelques questions à vous poser sur les patients que vous avez traités.

Dr Kozar : Montez avec moi. Je serai heureux de répondre à vos questions. Oui ?

Willa : Oui. D'accord.

 

Chez Don. Kira accouche d’une portée de chatons.

 

Don : Tu t'en sors bien, bébé. Ça va aller. Allez ! Allez ! Bien... Bien ! Pousse ! D'accord ? Pousse. Je vois quelque chose. Il arrive ! Il arrive ! Regarde ! C'est un garçon ! Quoi ? Quoi ? Oh... un autre !

 

Dans la chambre du Dr Kozar

 

Oui, certains malades veulent que l'opération soit secrète. Vous êtes sûre que vous ne voulez rien ? Ils aiment faire croire qu'il suffit d'exercice et de volonté. S'ils étaient capables de se contrôler, je ne ferais pas d'affaires, hein ? À la santé de la gloutonnerie.

Willa : Je suppose que vous opérez des gens célèbres.

Dr Kozar : Oh, ce sont les pires. Venez vous asseoir près de moi. Vous verrez mieux.

Willa : Je vois très bien. Merci. J'ai entendu dire que Venus Smith s'est fait réduire l'estomac. Je veux dire...

Dr Kozar : Venez ici !

Willa : Écoutez, je ne suis pas venue pour faire quoi que ce soit.

Dr Kozar : Tu te fous de ma gueule, hein ? Tu crois pas être la première journaliste qui essaie de me soutirer des informations exclusives, hein ? Tu veux vraiment pas un verre ?

Willa : Je ne baiserai pas.

Dr Kozar : Ce n'est pas ta précieuse fleur qui m'intéresse...

Willa : Mes pieds ?

Dr Kozar : Oh, bon Dieu, ils sont si... petits. De l'albâtre. Un 40 parfait. Tu me laisses faire, et je te donne ce que tu veux. Ça reste entre nous, bien sûr.

Willa : Vous ne touchez pas.

Dr Kozar : Bien... Maintenant, balance-le. Balance-le. Non, ne le laisse pas tomber. Oh oui, tu me fais durcir ! Lève-le ! Lève ton putain de pied... Oui ! Ne ferme pas les yeux ! Regarde-moi ! Regarde-moi ! S'il te plaît ! S'il te plaît ! Je suis désolé !

 

Chez Don.

 

Kira : Je dois partir, Don.

Don : Non ! Je vais te faire du pain perdu.

Kira : Il est temps de reprendre tes médicaments.

Don : Non, je ne veux pas. Ils me font me sentir mal.

Kira : Il le faut.

Don : Je veux... je... Je t'aime. Je ne veux plus rester seul.

Kira : Tu ne seras pas seul.... OK ?

Don : Tristan ?

Kira : Non, c'est son fils. Il n'a que toi. Donne-moi ta main.

 

Kira lui met son médicament  dans la main.

 

Don : C'est amer !

Kira : C'est bien.

Don : Qu'est-ce qui s'est passé ?

 

Brent rentre dans le bureau de Lucy.

 

Brent : Je t'avais dit de ne pas publier cette histoire.

Lucy : Je ne travaille pas pour toi, Brent. Et cette fois, j'avais des photos !

Brent : Vraiment ? Les flics sont allés aux entrepôts et apparemment... ils n'ont pas trouvé de tête.

Lucy : Quelqu'un a dû parler...

Brent : Pas de tête. Pas de confirmation de la mort d'Aundre G... ni que c'est vraiment sa tête... Les flics vont se faire ton ami Don.

Lucy : Cette histoire tient la route. Je l'ai faite vérifier par le service juridique. alors sauf si tu as apporté des croissants, on a terminé.

Brent : En plus... ces photos... elles sont obscènes. Les publier est du sensationnalisme vénal.

Lucy : Et ça vient d'un homme qui ne s'est jamais abonné à un magazine qui se lit en gardant son pantalon !

Brent : On ne sait même pas si elles sont réelles.

Lucy : Elles sont réelles. Le type avait la tête dans sa cave à vin. Si les flics n'arrivent pas à le prouver, c'est leur problème.

Brent : Bien... J'espère que ça se vendra parce que, tu sais, le conditionnement va foutre ton budget en l'air. et... comme c'est la 4ème fois de suite que tu dépasses ton budget, suivant les termes de contrat, tu viens de perdre ta prime annuelle.

Lucy : Ce sont des conneries ! Le conditionnement est un coût de production, pas un coût rédactionnel.

Brent : Ça vient de changer !

 

Don est allongé sur le sol dans sa cuisine. Kira est partie. Elle a laissé les chatons dans une boite en carton.

 

Don : Bordel ! Kira ! Tristan. Oui.

 

Le jour du mariage de Dorothy est arrivé. Au cours du repas, Lucy porte un toast.

 

Lucy : Aujourd'hui est un jour très spécial pour la famille Spiller. Il y a 25 ans, le premier mari de ma mère, mon père... s'est pendu dans notre living-room. Depuis je m'interroge sur le sens de l'amour et de l'engagement. Je suis heureuse de voir que ma mère ne partage pas mes doutes, non plus d'ailleurs que mon frère, semble-t-il. C'est très bien pour eux. Et je suis sincère. À maman et à Paul ! Que la vérité ne vienne jamais déranger votre bonheur.

 

Plus tard.

 

Leo : Eh bien, au lieu d'être le jour où papa s'est suicidé, ce sera le jour où tu as gâché le mariage de maman. C'est réussi.

Lucy : Au moins, je suis venue...

Kikavu ?

Au total, 4 membres ont visionné cet épisode !

aline2408 
Date inconnue

teddymatt 
Date inconnue

Fuffy 
Date inconnue

ilimilie 
Date inconnue

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Venez départager les calendriers de l'Avent créés par nos membres, les votes sont ouverts jusqu'au 4 novembre !
Les votes sont ouverts ! | Date limite : 04/11

Activité récente

Photo du mois
01.08.2018

Ian Hart
01.08.2018

Laura Allen
01.08.2018

Le quartier
01.08.2018

Actualités
Courteney Cox rejoint la série Shameless !

Courteney Cox rejoint la série Shameless !
Courteney Cox rejoint le casting de la 9ème saison de la série Shameless dans le rôle de Jen...

Hap & Leonard | Laura Allen - Annulation

Hap & Leonard | Laura Allen - Annulation
La série Hap & Leonard, créée par Jim Mickle et Nick Damici, a été annulée par SundanceTV. La série...

The Tale | Laura Allen - Trailer

The Tale | Laura Allen - Trailer
Le trailer du film The Tale réalisé et écrit par Jennifer Fox a été dévoilé. Le film est sorti le 26...

The Tale | Laura Allen - New Poster

The Tale | Laura Allen - New Poster
Une nouvelle affiche du film The Tale réalisé et écrit par Jennifer Fox a été dévoilée. Le film a...

9-1-1 | Laura Allen - Guest Star

9-1-1 | Laura Allen - Guest Star
Laura Allen a été engagée en tant que guest star dans la série 9-1-1 créée par Ryan Murphy, Brad...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

CastleBeck, Hier à 02:30

Sur le quartier This Is Us, une nouvelle catégorie des HypnoTIU Awards attend vos votes. Merci!

choup37, Hier à 10:54

Nouveau design sur les quartiers Supernatural et Sous le soleil, on attend vos coms

BenMason, Hier à 11:01

Bonjour! N'hésitez pas à venir voter pour la meilleur création du concours spécial Halloween sur le quartier de Falling Skies!

quimper, Hier à 23:36

Nouveau sondage sur le quartier Rizzoli & Isles. Pas besoin de connaître la série pour pouvoir voter. N'hésitez donc pas à participer

sossodu42, Aujourd'hui à 09:43

nouveau sondage sur le quartier The Listener. Pas obliger de connaître pour voter. l'équipe vous attend

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site